TÉLÉCHARGER REFERENTIEL ASLOG


Référentiel Aslog kissa.pro Transféré par Télécharger. enregistrer. Liés. Informations REFERENTIEL DE PERFORMANCE LOGISTIQUE. E4/ 1. Promouvoir la performance Logistique L'ASLOG, Communauté Logistique Objectif 10 Audit sur base du Référentiel Aslog pour Analyser les processus. , lancement du 1er Référentiel d'Audit de la. Performance Logistique Aslog orienté entreprise industrielle et distribution. L'ASLOG et les audits industrielle.

Nom: REFERENTIEL ASLOG
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:42.69 MB

TÉLÉCHARGER REFERENTIEL ASLOG

Proprit intellectuelle LAslog avise les utilisateurs de ce document que les lments prsents photos, dessins, logos, noms de modles ou de marque, etc Par consquent, tout matriel sur ce document ainsi protg est la proprit intellectuelle de lAslog ou de tiers ayant tautoriss par lAslog les utiliser. Toute reproduction, utilisation, adaptation, traduction, commercialisation, partielle ou intgrale, est interdite, sauf accord pralable crit de la part de lAslog. Vous pouvez nanmoins imprimer des pages entires sur un support papier pour votre usage personnel. Informations gnrales Ce document prsente un produit intellectuel promu par lAslog, dans le cadre de sa mission. Toutes les informations, principes, textes, contenus dans ce document sont susceptibles d'voluer par la suite sans que cela puisse engager la responsabilitde lAslog. Merci de bien vouloir prendre contact avec lAslog pour tous renseignements relatifs aux prix, aux produits et services proposs ainsi que leurs volutions rcentes.

Le Référentiel de la performance logistique de l ASLOG: Un catalogue de mesures et d actions de progrès Le Référentiel logistique de l ASLOG a pour vocation. L'audit est basé sur des référentiels de qualité bien connus dans le milieu tels que le référentiel ASLOG, le modèle SCOR, le référentiel SCALE, le référentiel. Référentiel d'Audit Logistique ASLOG [Texte imprimé]: Evaluation des pratiques supply chain = = ASLOG Logistics audit reference: Assessment of supply chain.

La prochaine version? Elle est d ores et déjà prévue pour ! Jean Claude Festinger 5. Telle est l une des questions du Référentiel. L entreprise qui a sollicité ses clients pour construire son système de prévisions de ventes par famille de produits, mérite un point.

L entreprise au sein de laquelle les prévisions sont discutées, critiquées en commun avec les différents intervenants de la Supply Chain prévisionniste, responsable marketing, directeur commercial, etc. Quant au niveau d excellence trois points , il est mérité par l entreprise ayant déjà obtenu deux points, et qui a entamé une réflexion sur le taux de qualité de ses prévisions.

Elle mesure régulièrement l écart entre les prévisions qui sont établies, et le réalisé constaté, avec pour objectif de le réduire. Elle évalue enfin la fiabilité de son système de prévision. Les autres questions du Référentiel sont bâties sur la même logique.

C est un budget de 75 M à gérer, personnes sur 8 sites. Et une logistique qui se doit d être adaptée aux besoins des associés, c est à dire de quelque commerçants indépendants. Les quatre centrales indépendantes qui portent l enseigne Système U, se comparent habituellement entre elles afin de générer une certaine émulation.

En suivant une formation à l ASLOG, je souhaite étendre mon expertise dans un domaine les approvisionnements, en amont que j appréhende insuffisamment. Il me sera par la suite possible d auditer d autres sociétés que celles de la distribution, notamment des prestataires ou des entreprises industrielles avec lesquels nous sommes en relation.

À la suite du déménagement en Suisse du siège international du laboratoire de biotechnologie qui m employait, je suis à la recherche d une entreprise afin d en gérer la Supply Chain et les projets d amélioration de la Supply Chain, de manière globale, voire un poste opérationnel de management de sa logistique aval prévisions, planification, administration des ventes , domaine que j appréhende mieux.

La formation de l ASLOG constitue une bonne façon d aborder l ensemble de la Supply Chain, amont et aval, d acquérir une méthode pour évaluer la Supply Chain de mon futur employeur afin de mettre en place rapidement des actions d amélioration, mais aussi de disposer des bonnes pratiques logistiques qui me paraissent très utiles même hors du cadre des audits.

Antoine Charpy, responsable Ordonnancement et Approvisionnement d une usine du groupe pharmaceutique Roche: J étais à la recherche d un outil reconnu, me permettant d évaluer nos différentes usines de façon objective et structurée, et de les comparer aux standards de la logistique.

Les notes sévères que je serai probablement appelé à donner demain seront certainement mieux acceptées avec un outil aussi objectif que le Référentiel logistique de l ASLOG. À partir de septembre, nous avons en effet programmé de réaliser un audit général afin de pouvoir dégager des plans de progrès pour les années à venir. À la suite d une formation initiale dans une école supérieure de commerce en Finlande, j ai exercé toutes mes activités professionnelles en logistique, notamment chez un équipementier automobile français pour lequel j ai été responsable du développement de la logistique et de la Supply Chain.

Aujourd hui en quête d un poste de directeur logistique ou de Supply Chain Manager, je cherche à mieux appréhender le Référentiel de l ASLOG Cet outil structuré me sera extrêmement utile au moment de la prise d un nouveau poste afin de proposer des améliorations à la fonction logistique.

Je suis tombée très tôt dans le transport et la logistique, avec un master en Supply Chain, une maîtrise en marketing et un BTS Commerce international. J ai été amenée à créer un outil d audit qui, malgré ses nombreuses qualités, s avère tout de même très incomplet par rapport au Référentiel de la performance logistique. La formation de l ASLOG va me permettre d aborder plus sereinement les grands comptes, et d auditer leur réseau de transport et leurs platesformes logistiques en Europe.

Après avoir exercé la fonction de responsable informatique, j ai décidé de me tourner vers la logistique, obtenu une maîtrise en Supply Chain en , et réalisé une première mission opérationnelle pendant 18 mois. Propos recueillis par Jean Claude Festinger 9.

Référentiel Aslog complet.pdf

Newsletters Source: L offre de formation en supply chain Le positionnement de Centrale Paris Pourquoi Centrale Paris Executive Education a choisi un positionnement fort en supply chain L excellence reconnue du Laboratoire. Notre présence dans pays garantit un service de proximité. Evaluation et marketing: Introduction Les ressources humaines RH sont souvent considérées comme des fonctions de support, voire comme à l origine de certains surcoûts.

Pour cela dans de nombreuses entreprises de taille moyenne. Le guide des formations en apprentissage Le contrat d apprentissage Mode d emploi Qu est-ce que l apprentissage? Supply chain management Une gestion coordonnée des activités de la supply chain chaîne logistique , dans une logique d optimisation globale, constitue un atout décisif pour les entreprises.

Impact Cooremans. L équipe d experts métier de la CCI Territoriale de la Moselle est à votre service tout au long de l année. Pour toute information sur les. Destinés aux responsables fonctionnels. Responsable du développement d unité.

A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de: En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration. Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Inscrite dans. Ce guide vous est destiné: V Préface Enquête Pour la seconde année consécutive, une enquête exclusive réalisée par Demos, en partenariat avec Décision Achats,.

Baromètre de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et. Communiqué de presse du lundi 12 mars PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Créteil, lundi 12 mars - A l heure des profonds. Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion industrielle et logistique de l Université Paris-Sud Vague E Campagne d évaluation Le Risk Management de la Supply Chain: La logistique du froid made in Europe celle du service client, moteur de notre performance.

Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants: Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? BO Responsable. Fiche descriptive d'un parcours de formation Etablissement: Université de Sousse Licence Appliquée: Génie Les parcours programmés après.

Gestion de la production. Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation Thomas H.

TÉLÉCHARGER REFERENTIEL ASLOG

Lucent Technologies, un des leaders des. Manager diplômé en systèmes logistiques. Page 1 sur 5 28 bd Poissonnière Paris T. Devenir e-commerçant! Une mthode fiable famille MRP, famille Kanban par exemple permet de s'assurer que la demande pour chaque produit est rpercute pour quil soit fabriqu ou approvisionn, ainsi que tous ses composants.

A chaque niveau, la manire de dterminer les besoins est formalise: Grce une dmarche de progrs continu, on cherche amliorer le dispositif de dtermination des besoins. Des commandes fermes et des indications prvisionnelles globales sont en place et utilises. Nanmoins, des aspects contractuels, rgulirement tenus jour, existent et sont utiliss. Selon des rgles dfinies en commun, chaque changement de besoin les fournisseurs et prestataires sont informs de lvolution des facteurs les concernant.

Les dfaillances d'approvisionnement sont immdiatement identifies. Pour les fournisseurs dont la fiabilit n'est pas suffisante, des dispositions de scurit stock, rgle de dcalage sont en place. Des actions sont engages avec eux pour amliorer leur performance.

Si les progrs ne sont pas significatifs dans un dlai raisonnable, de nouveaux fournisseurs sont recherchs pour les remplacer.

Les principaux facteurs de risques de rupture de flux sont identifis et une srie de mesures est prpare pour chacun d'eux: Des actions sont engages pour limiter ces facteurs de risques. Les rceptions sont vrifies selon des pratiques adaptes, et tout produit non command, livr en avance ou en excs fait lobjet de ngociation ou de dispositions contractuelles avec le fournisseur.

Les rceptions sont organises de manire rguler la charge de manutention et permettre une intgration rapide des produits. Leur tiquetage permet un reprage fiable. Lorganisation des rceptions contribue rguler lactivit propre des zones de rception. Les conditionnements des produits reus sont optimiss pour diminuer les stocks, les cots de stockage, de transport et de manutention viter les changements de conditionnement.

Parfois mme, elle est la fois industrielle et de distribution, selon le type de clients, de marchs avec lesquels elle est amene travailler.

Certaines activits se droulant dans une entit de distribution, chez un prestataire, devront tre assimiles des activits de production.

Elle se concrtise dans la phase de production. Il convient donc, l encore, dorganiser une animation et un travail damlioration autour des objectifs de service, de stocks, de cots logistiques. Une planification approprie de la production est indispensable si lon veut avoir la fois la matrise des stocks et des taux de service aux bons standards. Disposer tout instant de donnes fiables sur les mouvements des produits et les stocks est la condition indispensable dune gestion prcise et efficace.

Afin de garantir un niveau de service satisfaisant, il importe de dtecter les principaux risques de rupture et de prendre des mesures prventives et correctives adaptes pour en limiter les effets. Lantagonisme historique entre la productivit intrinsque de loutil de production et les exigences du client qui sont de plus en plus draconiennes, notamment en matire de dlais nest plus de mise.

Loptimum global, meilleur que la somme doptima individuels est une rgle rgulirement applique. L'implantation des sites est globalement cohrente Pour avoir 2 points: Chaque fois que l'occasion d'une rimplantation se prsente, on amliore l'implantation en recherchant la rduction des temps dcoulement.

Les flux sont simplifis au maximum avec, par exemple, une prfrence pour l'orientation en ligne de flux plutt que par ples technologiques. Les ordres sont planifis en fonction de rgles dfinies et la production ralise est suivie avec prcision. Des runions rgulires ont lieu pour suivre la production, vrifier l'avancement des ordres, dtecter les risques et les problmes traiter.

Une mthode d'ordonnancement adapte l'activit permet de connatre rapidement: Cette mthode fait lobjet damliorations et les rsultats de ces amliorations sont connus et largement diffuss. Les dlais dcoulement moyens sont mesurs rgulirement, statistiquement. Les dlais communiqus au client tiennent compte de ces mesures et de leurs volutions. Des actions tentent de les rduire, ou bien damliorer les choix possibles sil sagit de sous- traitance dominante technique.

Les temps de changements de fabrication sont valus et, s'ils sont pnalisants, des interventions tentent de les amliorer. L'implantation des diffrents ateliers, de la rception, de la manutention, du stockage et de l'expdition, est rationalise de manire rduire les distances et simplifier la gestion des flux. Des actions sont engages pour amliorer la flexibilit du process.

La polyvalence du personnel est value et dveloppe. Il doit tre possible de modifier de faon rapide le temps d'ouverture des ateliers. Des actions sont engages pour amliorer la flexibilit.

Les principaux lments lis la flexibilit des entreprises analogues sont connus. Pour viter les ruptures de livraisons, la rparation des pannes peut tre assure par un personnel ayant les comptences ncessaires et disponible en nombre appropri pendant les heures consacres la production. Les quipements destins la rparation des machines sont suffisants, ou bien des contrats sont passs avec des sous traitants proches qui garantissent la qualit et le dlai des rparations.

Pour les pices de rechange, des rgles de gestion adaptes ont t dfinies et sont appliques. Elles garantissent la disponibilit des pices courantes. Le vieillissement du stock est analys et le stock est pur rgulirement des pices inutiles. Des programmes de fiabilisation des quipements sont prvus. La maintenance prventive est organise, planifie l'avance et cette planification est respecte. Pour viter les ruptures de livraison, la rparation des bris d'outillages peut tre assure par un personnel ayant les comptences ncessaires et disponible en nombre appropri pendant les heures consacres la production.

Les quipements destins la rparation des outillages sont suffisants, ou bien des contrats sont passs avec des sous traitants proches qui garantissent la qualit et le dlai de la ralisation de pices d'outillages.

Le taux de service de production ou de livraison si lentreprise travaille exclusivement la commande, sans aucun stock de produits finis est dfini avec la prcision approprie. Il est suivi au moins mensuellement et communiquaux personnes concernes. Des objectifs sont fixs dans une perspective d'amlioration. Les dlais de production et d'approvisionnement sont suivis et analyss, ainsi que les diffrents facteurs de risques de ruptures de livraison.

Des taux de services intermdiaires sont dfinis, taux d'approvisionnement, taux de respect du planning de production, taux de rupture par exemple. Lors de cette programmation, qui peut tre hebdomadaire, un calcul de la charge par rapport la capacit disponible, essentiellement concernant les ressources critiques, permet de mettre en vidence les possibles sources de problmes venir. Pour mettre en uvre une dmarche prventive et une approche globale du dveloppement durable, la stratgie de dtermination des oprations de distribution et de transport est cohrente avec les meilleures pratiques et linternalisation des cots extrieurs a tprise en compte.

La procdure doit tre vue comme un moyen de prvention et de communication dautant plus important que des sous-traitants sont impliqus dans les oprations de distribution et de transport. Tous les partenaires doivent utiliser les donnes issues dune mme source.

Quel que soit lIncoterm retenu, un dispositif de planification des flux dentre contribue au lissage de lactivit de rception. En outre, lentreprise connat ses cots dacheminement sur le flux amont grce des pratiques de facturation dtaille avec ses fournisseurs, lorsquelle sapprovisionne DDU ou DDP. Lorsquelle sapprovisionne EXW, l'entreprise adresse ses ordres denlvement aux transporteurs dans des conditions ngocies au pralable et incluses dans des cahiers des charges avec les transporteurs.

Les procdures du service de planification des livraisons permettent de rserver la capacit ncessaire auprs du transporteur, pour un laps de temps suffisant et selon des accords convenus lorsque lIncoterm EXW a pu tre gnralis. Nanmoins, quel que soit lIncoterm, des indicateurs d'efficacit et de performance du transport sont dfinis, suivis, et gnrateurs de progrs. Lobligation de rsultat est systmatiquement recherche. Pour avoir 1 points: Pralablement lexistence dune procdure de choix, un contrle avant chaque chargement permet de vrifier la conformit du vhicule qui se prsente aspects lgaux, rglementaires, contractuels, Pour avoir 2 point: Le choix des transporteurs seffectue selon une procdure prcise.

Elle prvoit, entre autres, la rdaction pralable dun cahier des charges, une rponse claire, complte et sans ambigut du transporteur, et des moyens de contrle conus pour valuer les ralisations par rapport aux engagements. En outre, les principaux transporteurs slectionns sont pralablement audits, dans le but danalyser et de vrifier la faisabilit des oprations qui peuvent leur tre confies, ainsi que celle concernant les volutions potentielles attendues.

Une procdure existe. La procdure est formalise. Elle est intgre dans le dispositif de planification. Des runions rgulires ont lieu entre les diffrents partenaires intresss, commerants, industriels ou fournisseurs, magasin, transporteurs, mme sil sagit de sous-traitants, dans le but de rvaluer, partir des prvisions de vente, de stock et dapprovisionnement, les besoins en ressources personnel, quipement et de veiller leur acquisition ou disponibilit.

Un responsable est charg de prparer les runions, de simuler des solutions de faon optimiser la gestion de la chane logistique. Ce mme responsable est habilit faire les arbitrages ncessaires entre les diffrents partenaires. Le lancement de la prparation de commande est effectu partir des ordres de livraison et est mis en uvre pour que les dlais convenus avec le client soient respects.

Des moyens sont mis en place pour garantir que toutes les commandes expdier selon le plan de transport le soient effectivement. Lorsquun problme se pose, le ou les clients sont aviss du retard et informs de la date probable de livraison. Via le Service ADV.

Le respect des dlais tant matris, leur rduction fait lobjet dune tude constante. Un programme de transport tient compte des jours et horaires douverture des clients. Ce programme est tabli avec le transporteur et permet de livrer dans les dlais toutes les commandes traites. Si une commande ne peut tre achemine correctement, le service charg de ladministration des ventes ADV est avispour que le client puisse en tre inform. Tous les moyens sont mis en uvre pour que les commandes soient livres dans les dlais.

Si un retard de transport survient, le transporteur prend contact avec le client pour fixer une autre date; en mme temps le service ADV est avis. Sur les envois, un tiquetage appropri permet au transporteur de prendre tous les contacts ncessaires, rapidement. Un contrle des dlais et un tat des retards est tenu jour et publi aux intresss avec qui il est rgulirement analys pour contribuer au progrs.

Les dlais et les cots de transport sont matriss comme en attestent les indicateurs publis. A partir de statistiques, des moyens sont mis en place pour viter les retards. Un plan gnral damlioration inclue la rduction des dlais et des cots de transport.

Des appels doffres sont mis et traits priodicit rgulire de manire rpertorier les meilleurs oprateurs de transports rpondant au schma de distribution souhait.

Un contrle qualitatif et quantitatif des marchandises expdies est ralis la prise en charge par le transporteur. LADV est immdiatement avise en cas danomalie, avant le dpart du moyen de transport.

Les aspects concernant la sret et la scurit sont inclus dans les documents contractuels liant le chargeur et loprateur de transport contrles, sensibilit des marchandises, des lieux, des priodes, par exemple. Des indicateurs existent et montrent la performance obtenue en la matire. Tout incident ou ala survenant pendant lopration de transport et entranant le non respect des engagements contractuels est signal immdiatement par loprateur du transport. Des rgles de re-facturation des produits dtriors sont dfinies et respectes.

Le service ADV est avis ds que lanomalie est constate en sorte quil puisse ragir auprs du client et amoindrir leffet des erreurs de livraison ou fautes de la part du livreur. Un tat analytique permet de suivre les dommages et les erreurs de livraison. Des enqutes ponctuelles sont renseignes par les clients. Elles indiquent la qualit de service perue. Les rsultats de ces enqutes sont rgulirement publis. Des enqutes systmatiques sont effectues auprs des clients pour mesurer leur niveau de satisfaction en matire de transport et de livraison.

Des moyens ont t mis en place avec le transporteur et le service client de faon viter la rptition des erreurs. Ces moyens sont contrls priodiquement et leur efficacit est atteste par les rsultats. Un plan de formation, des moyens de prvention existent, en rapport avec ce qui prcde. Un bench-marking de la concurrence est en place. Les questions suivantes tentent de cerner lensemble de cette ressource, toujours associe un ou plusieurs cots cot de possession, de rupture, de gestion, Un soin particulier devra tre apport ces cots, non seulement par nature, mais en tenant aussi compte du fait qu partir dun certain niveau, la course la performance atteint ses limites, et quil existe TOUJ OURS un seuil dallocation de ressources au del duquel les gains en performance seront marginaux, voire inexistants.

Il ne faudra pas oublier quune nouvelle recherche dquilibre est en train de natre: Mme si le taux de service aux clients revt un caractre de priorit, il faut essayer de limiter le capital immobilis en stock de produits finis afin damliorer la rentabilit de lentreprise. Il faut donc fixer un objectif ambitieux mais raliste sur ce stock, permettant nanmoins de ne pas dgrader le service aux clients. Lvaluation porte sur les mthodes mises en uvre pour garantir un dlai de livraison correspondant aux objectifs de lentreprise.

Pour cela il est ncessaire que le dcouplage assur par le stock ou le portefeuille de produits finis entre le march et la production ou le march et lapprovisionnement pour le cas de produits achets, soit grdune manire rationnelle afin de garantir le taux de service dsir. Il est remarquer que lapprovisionnement du magasin central, dans le cas dun magasin unique ou dun rseau est dautant mieux assur quil y a intgration entre le systme de gestion de production du fournisseur et le systme de distribution des produits finis.

Cette intgration cre une continuit dans lapprovisionnement de la chane que ne permettent pas les systmes traditionnels. La mthode de gestion des stocks choisie influe fortement sur le taux de disponibilit, donc le taux de service. La remise en cause des mthodes utilises est une des voies de progrs dans le domaine. Si lapprovisionnement du stock de produits finis se fait partir dune usine en propre, le mcanisme de rapprovisionnement devrait tre ralis partir dun PDP Programme Directeur de Production , ou dfaut dun systme la Kanban.

Par ailleurs, surtout sil y a plusieurs niveaux dans le systme de distribution, le choix dun systme de type DRP Distribution Resource Planning pour grer les niveaux de stocks dans le rseau de distribution, qui a pour consquence de rendre dpendants les besoins jusquau plus prs du march, est un lment de progrs galement. Il ouvre en outre la voie ce quil est aujourdhui convenu dappeler un bon management de la Supply Chain.

Si lutilisation dune mthode traditionnelle est justifie, il faut toutefois contrler que la formule est correctement applique. Mais, lapplication de mthodes tendant rendre dpendants les besoins en produits finis jusquau plus prs du march, et de grer les paramtres dapprovisionnement avec rigueur permet seule dassocier la matrise de la qualitdu taux de service aux cots les plus faibles.

Le dlai dpend en partie de la manire dont la capacit est gre, dont lordonnancement est ralis. Dun autre ct, sil est peut tre intressant de connatre les disponibilits futures en produits, de mme il est utile de connatre la capacit disponible dans les priodes venir et il peut tre ncessaire de lutiliser au mieux.

La pnurie, qui sentend habituellement pour la production sur stock, peut exister lors dune production sur commande, et dans ce cas au lieu de ruptures on verra les dlais sallonger exagrment.

Cette pnurie peut tre conscutive un manque mme passager de capacit ou des ruptures dapprovisionnement en matires ou composants. Si dans tout ce qui prcde, le stock de produits finis, le plus proche du client, a t voqu, la transposition simpose pour aborder galement le traitement et la gestion des en-cours de production, des semi-ouvrs et des matires premires et composants. La ncessit de protger les produits au cours des oprations de manutention et de transport dtermine le choix de certains contenants dont les cartons et les palettes.

Mais un matriau spcifique peut tre retenu selon le schma de distribution, le mode de transport, le type de client, ou la demande du client.

TÉLÉCHARGER REFERENTIEL ASLOG

Ltiquetage adopt doit tre fiable et permettre une bonne identification au cours de lacheminement jusqu livraison. Par ailleurs, de mme quen production, les oprations de distribution ncessitent des ressources, que les oprations soient ralises par le donneur dordre ou par un sous- traitant. Surtout dans ce dernier cas, seules une bonne procdure et une communication troite entre donneur dordre et sous-traitant de distribution, transport, ou autre activit logistique permettent de garantir que le moment venu, les ressources seront disponibles.

Il sagit ici dune programmation base sur des attentes de sorties partir du programme de fabrication dans le cas de travail la commande, ou des commandes enregistres et des intentions de commandes pour les jours venir dans le cas de production sur stock. Lors de cette programmation, qui peut tre hebdomadaire, un calcul de la charge par rapport la capacit effectivement disponible, essentiellement concernant les ressources critiques, permet de mettre en vidence les possibles sources de problmes venir.

La formalisation est un atout mais aussi la certitude quun responsable est en mesure de matriser les oprations et de prvenir les difficults.

Ainsi les chiffres doivent navoir quune source et tous les partenaires doivent les utiliser. Des moyens doivent tre mis en uvre pour viter que des erreurs soient commises au cours des oprations de prparation et dexpdition des commandes. Cela concerne la matrise des moyens mis en uvre, des oprations de transport et de livraison, de la qualit de la ralisation, ainsi que des oprations dinstallation sil y a lieu.

Une flotte de vhicules possde en propre par lentreprise est considrer comme un fournisseur interne. Il sagit pour le donneur dordre et le transporteur, de la matrise des dlais et des cots de transport, ainsi que lensemble des moyens mis en place pour y parvenir.

Une attention particulire est porter aux transports express qui pourraient tre un signe de mauvaise organisation et une source de cots. La gestion des transports repose sur une analyse prcise des schmas de distribution, des flux, du service requis et des oprations excutes, et naturellement des besoins satisfaire et de leur typologie.. Les deux premiers lments sont faciles suivre, pas les deux suivants qui ncessitent une organisation dj plus sensible, oriente vers le service au client.

Pour tre en mesure doffrir un bon service aux clients, il est capital de grer convenablement le dimensionnement des moyens matriels et humains ainsi que lorganisation associe. Il convient galement danalyser les dfaillances du systme qui se traduisent le plus souvent par des rclamations, des retours clients, voire des pertes de marchs, afin de tenter dy remdier.

Pour assurer une flexibilit maximale lors des oprations dentreposage, il convient de grer convenablement la capacit disponible au niveau des moyens matriels, de garantir quils sont adapts aux besoins et den assurer la maintenance.

De la qualit de la gestion des diffrents magasins rsulte la qualit de la rponse aux besoins de prparation de commandes. Les flux doivent tre rapides et fiables. Il sagit essentiellement du systme de gestion physique des entres et des sorties, des emplacements et de la possibilit de garantir FIFO ou FEFO et la traabilit des lots, du suivi de la capacit du magasin, des calculs de charge.

Limplantation est conue de faon rationnelle pour viter les dplacements longs et les manutentions compliques. Selon leur situation, les emplacements sont destins un type de pice selon des critres bien prcis classe ABC selon la frquence des mouvements, poids ou volume.

Le croisement des flux entres et sorties est soigneusement rduit pour viter les ralentissements et les risques daccident. Les manutentionnaires peuvent facilement expliquer les raisons de la localisation de chaque type de produit. Les temps douverture du magasin sont cohrents avec les contraintes de lamont et les besoins de laval. Les emplacements sont grs.

Le systme informatique donne ou suggre une adresse demplacement disponible dans les zones conseilles. Les trajets sont directs et faciles grer par les manutentionnaires eux-mmes.

Lors de lintroduction de nouvelles rfrences, une mthode documente permet de dfinir rapidement les caractristiques et donc la zone idale de stockage.

Linformatique embarque permet aux manutentionnaires de grer le flux des pices dans le magasin sans descendre de leur engin. Les manutentionnaires sont polyvalents et ont la responsabilit totale du flux mouvement physique et transaction informatique. Lquipe gre elle-mme lintroduction des nouvelles rfrences dans le magasin.

Les indicateurs permettent de vrifier que les ratios de productivit sont respects. Toute anomalie est tudie avec les manutentionnaires et au besoin entrane la modification de la procdure dimplantation. Une revue rgulire du magasin et des implantations est effectue re-localisation, vacuation des stocks morts, Une alerte est mise ds que le taux de remplissage atteint le seuil critique.

Des mesures sont alors prises pour prserver les ratios ou pour que les quipements restent capacitaires. La quantit et la qualit des moyens de manutention et de stockage disponibles rpondent aux besoins.

Un personnel de maintenance comptent est prsent sur le site pendant les horaires douverture. La surface et lorganisation des espaces de stockage sont satisfaisantes et vitent la saturation. Les rgles de scurit sont respectes. Limplantation est rationalise et rvise rgulirement zones de rception, de stockage, dexpdition, plans de circulation, emplacement des produits suivant le taux de rotation par exemple, Si toutes les comptences de rparation ne sont pas prsentes sur le site, des contrats de maintenance sont signs, avec des dlais de rparation garantis.

En cas dindisponibilit prolonge, un matriel de rechange est disponible.

En cas de surcharge momentane, des moyens de stockage exceptionnels sont prvus. Les installations et matriels font lobjet dun plan de maintenance prventive. Le taux de remplissage du magasin est suivi. Une analyse rgulire des besoins permet la gestion prventive des ressources en surface, moyens de manutention et de stockage.

Des mesures prventives sont prises pour lisser lactivit du magasin afin doptimiser lutilisation des ressources, en cas de pointes comme de creux dactivit. Lentreprise privilgie, de faon visible et contrlable, lutilisation de conditionnements normaliss, de grande diffusion. Un programme de rduction du nombre de rfrences types, varits de conditionnement existe et la standardisation est recherche.

En outre, lentreprise se sert de conditionnements rutilisables en navette partout o cela est possible. Des rgles existent. Elles dfinissent larbitrage entre le ncessaire niveau des stocks, ou leur couverture, et le taux de service attendu, ou le taux de rupture. Des indicateurs mesurent cet arbitrage une frquence au moins mensuelle. Des mesures sont faites par catgories pertinentes et des actions sont menes pour corriger les drives constates.

Une dmarche continue, volontaire, cherche optimiser sans cesse larbitrage entre le niveau des stocks et le taux de rupture pour garantir le niveau de service au client. La ncessit de travailler sur le couple de paramtres au lieu des seuls stocks est comprise de tous, jusquau plus haut niveau de la hirarchie. Des indicateurs de stocks sont dfinis et dtaills par catgories de produits. Ils sont valus au moins mensuellement et communiqus aux personnes concernes. Des objectifs sont fixs dans une perspective d'amlioration concrte.

L'analyse du vieillissement des stocks est faite rgulirement tous les 3 mois environ. Des propositions en dcoulent pour dterminer la provision pour dprciation des stocks, et des mesures sont prises pour les traiter, puis les liminer. Les niveaux de stocks des entreprises analogues et des concurrents sont connus et analyss rgulirement.

La gestion de toutes les rservations de stock est assure. Cette gestion est informatique et couverte par une procdure dont la connaissance et lapplication sont vrifies rgulirement.

De plus, le systme utilis rend impossible tout mouvement physique autre que celui prvu, sil na pas t pralablement permis par une autorit suprieure. Une procdure est dfinie qui prcise que tout mouvement doit tre correctement enregistr. Le personnel autoris effectuer des mouvements de stock est form. Tout cart constat en cours dexploitation entre le physique et le systme dinformation fait lobjet dune correction immdiate dans le systme.

Que ce soit par dclaration directe ou en diffr, le moment de prise en compte du mouvement a t judicieusement choisi pour viter les carts entre la ralit physique et le systme dinformation. Pour des raisons de rapidit et de fiabilit, le systme de saisie utilise des moyens automatiques change de donnes informatis, codes barres, etc.

Les responsabilits quant aux rgularisations de stock sont clairement assignes. Lintgration des systmes interfaces avec dautres systmes de gestion vite la reprise de donnes et permet, par simple validation, la mise jour rapide du niveau des stocks lors des mouvements. Les dispositions prises font quaucun mouvement physique ne peut avoir lieu sans que le systme dinformation en aie connaissance. Lanalyse des non-conformits est faite et des indicateurs montrent que leur nombre rgresse ou a atteint un niveau jug satisfaisant.

Les mouvements sont traits rapidement et de manire fiable. Des inventaires tournants sont organiss et effectus de manire systmatique. Les causes d'cart sont recherches et analyses. Des mesures correctives et prventives sont prises.

Pour cela des objectifs spcifiques doivent exister, tant le sujet est dimportance. Parmi les stocks qui ne sont pas visibles, voire qui nappartiennent pas lentreprise, ceux qui sont chez les fournisseurs doivent tre regards avec une grande attention, de mme doivent ltre ceux qui sont chez le client, sans pour autant lui appartenir. Des stocks existent et ils remplissent leur rle deffacer les alas quels quils soient.

Ces stocks sont dtermins selon une mthode connue. Le fournisseur informe de chacune de ses volutions. La mthode a t mise au point en commun avec le fournisseur, et elle est mise jour rgulirement afin de faire tendre les stocks concerns vers un niveau minimum, sans altrer le taux de service.

Le fournisseur confie la gestion de ce stock son donneur dordre. Une mthode existe. Elle permet dassurer la disponibilit dans des conditions suffisantes tant conomiques que pour le taux de service et le dlai viss. Le taux de rupture ou de disponibilit est rgulier et satisfaisant.

Dautres mthodes de gestion sont envisages. Un groupe de travail existe sous la direction dune personne forme cette fonction. Des audits rguliers garantissent que la mthode utilise est la mieux adapte.

Lvolution des marchs sur lesquels lentreprise est active et celle dventuelles nouvelles contraintes dapprovisionnement sont suivies afin damliorer en permanence lefficacitdes outils utiliss.

On sait bien nanmoins que rares sont ceux de cette catgorie qui peuvent clamer que leur poste de stock produits finis est gal zro en permanence. Les questions suivantes concernent essentiellement ceux qui doivent livrer leurs clients travers des entits de distributions quelles quelles soient. Ces maillons de la chane logistique sont les plus proches du client. Un soin particulier doit donc leur tre apport. A lexception des produits pour lesquels des dispositions particulires ont t prises avec les clients, le stationnement des produits finis en sortie de production est strictement limit au temps que ncessitent les oprations techniques de transport, enlvement client ou expdition.

Toute production en excs, conscutive un droulement du process, est propose au client, mme si cela va au-del des dispositions conventionnelles avec ce dernier.

Des actions sont menes pour amliorer les paramtres de production quantits lancer et rduire la survenance de tels vnements. Une action rgulire et volontaire existe. Des indicateurs permettent de mesurer ces progrs. La mthode utilise permet dassurer la disponibilit des produits dans des conditions suffisantes tant conomiques que pour le taux de service vis.

Dautres mthodes dapprovisionnement et de gestion des stocks sont envisages. Une procdure est tablie. Elle prcise les conditions physiques et conomiques du choix des produits et des prestataires pour le stockage temporaire extrieur. Quelles que soient les raisons qui ont prvalues cette dcision.

En outre, les stocks extrieurs sont grs comme sils taient toujours au sein de lentreprise. Le systme dinformation permet cette gestion. Une optimisation des cots existe, comme le montrent les calculs pralables la prise de chaque dcision de ce type. De plus, la procdure de choix est amliore en permanence autant pour limiter le recours cette dcision, que pour garantir une gestion sans cesse amliore.

Des indicateurs de cots montrent le progrs en la matire. Une codification unique est utilise par les 2 parties. Elle permet de garantir la continuit du systme dinformation. Les indicateurs tablis en commun montrent que linventaire de ces marchandises souffre de moins en moins dcarts. Les inventaires sont de plus en plus prcis entre les 2 parties. Les objectifs doivent tre cohrents entre eux et cohrents avec les objectifs gnraux de lentreprise.

Il est bon de dfinir des rgles relationnelles afin dviter dventuels conflits et de prciser les attentes, les devoirs, les responsabilits et les engagements de chacun des partenaires de la chane logistique dans un document rgulirement mis jour. La gestion des commandes clients concerne lensemble des oprations depuis la rception dune demande de prix jusqu lmission dun ordre de livraison au magasin, puis du suivi de la commande jusque chez le client.

Il sagit donc de la mthode utilise pour valider et enregistrer la commande, contrler le crdit client, vrifier les dlais de livraison. Il sagit galement de valider la possibilit, offerte par le systme, de garantir les informations de disponibilit des produits: Entre le moment o il passe sa commande et celui o il la reoit effectivement, le client peut avoir besoin dinformations. Un systme efficace permettra de satisfaire cette attente.

Lors de la prise de commande par loprateur Administration Des Ventes si la commande est saisie manuellement ou par le biais dune transaction automatique de systme systme , il sagit de sassurer que lon possde bien toutes les informations qui seront ncessaires ensuite: Il sagit en outre de pouvoir rpondre au client qui senquiert sur ltat davancement de sa commande.

Mais il peut aussi malheureusement sagir de la possibilit dannulation dune commande dj enregistre. Lensemble des acteurs logistiques concerns sont avertis par avance de ce type dopration. De plus, linformation est disponible suffisamment tt pour des modifications ventuelles de la programmation. Au cas o lun des acteurs logistiques concerns identifie une difficult pouvant remettre en cause le bon droulement de lopration prvue. Enfin, une gestion du lancement de telles oprations est assure sous forme de gestion de projet.

Tous les acteurs logistiques grent de la mme faon les tches qui les impliquent, les drives ventuelles sont identifies au plus tt, et si elles sont critiques, des dispositions appropries sont mises en place. Lexprience des lancements prcdents montre que de telles drives sont de moins en moins frquentes. Des lments logistiques gnraux sont disponibles et connus de la force de vente.

Lorsque le prospect est amen rdiger sa demande de prix ou son appel doffre, il a dj en sa possession les principaux lments logistiques offerts par lentreprise. Ces lments ont dj fait lobjet de discussions prcises loccasion des contacts commerciaux prliminaires.

Il nexiste aucun point de dsaccord potentiel avec le futur client et la rception de loffre de prix en rponse sa demande ne provoque aucune raction pour les domaines logistiques. Des enqutes sont rgulirement ralises, mme auprs de prospects non transforms en clients, afin damliorer sans cesse loffre logistique de lentreprise. Le client est pralablement inform de la nature des emballages et de l'tiquetage. I l est inform des procdures de rserves la rception des marchandises.

Une procdure prcise les emballages et tiquetages utiliser. Le client et lentreprise ont convenu d'un choix lors de ngociations pralables. La fiabilit de l'tiquetage et notamment les informations concernant des quantits annonces est garantie et vrifie par des audits rguliers. Son application est vrifie rgulirement. On cherche mesurer le taux de respect du cahier des charges. Des actions efficaces sont mises en place en cas de drive.

Des enqutes sont rgulirement menes auprs des clients pour connatre leur niveau de satisfaction. On cherche de manire permanente offrir une prestation sans cesse amliore sur le plan de la qualit, du cot et du dlai. Le niveau et le type de prestations offertes sur le march sont connus.

Ils contribuent faire voluer les cahiers des charges. Loffre logistique est explicite, diffrencie et contractualise. I l y a un engagement pralable de la part de lentreprise sur la nature des informations quelle donnera son client.

Un interlocuteur est spcifiquement dsign pour chaque client. Toute information relative une livraison peut tre donne en quelques minutes par tlphone. Des interlocuteurs choisis et forms cela peuvent faire face d'ventuels problmes de communication avec des clients de langue diffrente.

Des supplants sont galement prvus. Le choix des informations transmises et les modalits de ces transmissions sont convenus avec le client lors de ngociations pralables.

Des procdures prcisent non seulement les conditions de ces changes, mais galement le suivi du respect des engagements. Ces procdures sont parfaitement connues et appliques. Une vue globale du rseau de la clientle est disponible cartographie par exemple. Notre présence dans pays garantit un Plus en refeerntiel.

Mais il ne prenait en compte qu insuffisamment la problématique du flux aval. Aurélien Gaumond il y a 2 ans Total affichages: Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Un outil qui se veut aalog universel, plus malléable, de façon à pouvoir entrer dans toutes les configurations d entreprises. Instituts de formation 22 ème congrès Fapics Cabinets de conseil: La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

Antoine Charpy, responsable Ordonnancement et Approvisionnement referentieo une usine du groupe pharmaceutique Roche: Le Référentiel s avère peu aisé à utiliser sans une formation adaptée. Université de Sousse Licence Appliquée: Lucent Refereentiel, un des leaders des.

Le niveau de base fondement minimal à réalisers il est atteint, permet d obtenir referentjel point, Le niveau intermédiaire aslof d obtenir deux points, Le niveau d excellence permet d obtenir trois points.

Les étapes de formation et. J étais à la recherche d un outil reconnu, me permettant d évaluer nos différentes usines de façon objective et structurée, et de les comparer aux standards de la logistique.